TRAVAIL ET ACTIONS SUR LES SORTIES DE L’AIDE SOCIALE A L’ENFANCE

En présentant la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté le 13 septembre dernier, le Président de la République a fixé une ambition claire pour les jeunes accueillis à l’aide sociale à l’enfance dans notre pays : mettre fin aux sorties sans solution de l’aide sociale à l’enfance.

Brigitte Bourguignon qui a présenté une proposition de loi visant à renforcer l’accompagnement des jeunes majeurs vulnérables vers l’autonomie, s’est vue confier une mission ministérielle sur ce même sujet par le Premier Ministre.

La députée devra dresser un état des lieux de ce qui est fait actuellement pour accompagner les jeunes majeurs sortant de l’aide sociale à l’enfance vers l’autonomie. « Il s’agira de définir comment aller plus loin dans la sécurisation du parcours des jeunes », détaille le premier ministre Édouard Philippe dans son courrier adressé à la présidente de la commission des Affaires sociales.

La remise complète des travaux de la mission est attendue à la fin du mois de juin

Le 17 avril Brigitte Bourguignon était en audition à l’assemblée dans le cadre de sa mission ministérielle sur les sorties de l’aide sociale à l’enfance.
Avec entre autres SOS villages d’enfants, la fédération PEP, le CNAPE, l’action Enfance …

  • DÉPLACEMENT DANS LE PAS DE CALAIS

    Le 19 avril, la députée accompagnait le Secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance, Adrien Taquet, pour rencontrer SOS Village d’Enfants à Calais.

    Une visite à 2 fratries dans un pavillon a permis de rencontrer des enfants impliqués qui ont pu expliquer leurs conditions de placement.

    Puis une table ronde regroupant, les éducatrices, les éducateurs et les jeunes majeurs,a permis de discuter des dispositifs d’accueil d’urgence et de renforcement des suivis.
    Échanges très intéressants et riches d’enseignement.

    La visite ministérielle s’est poursuivie avec une rencontre et un déjeuner à « L’Escale », structure d’accueil pour Jeunes, où des échanges très intéressants avec les résidents sur leurs projets d’insertion, de scolarité, d’accès à un logement pérenne…, ont eu lieu.

     

    Dans le prolongement de la visite ministérielle, et afin de poursuivre sa mission, la Députée a auditionné ce 19 avril dans l’après-midi, deux structures implantées dans le Pas de Calais :

    • Le foyer d’Hébergement pour Jeunes de Saint Omer
    • Le foyer Guizelin à Hardinghen « Temps de vie »

    Après une visite des locaux, des échanges ont eu lieu avec la direction et les équipes en place, dévouées au service des jeunes et de l’Aide Sociale à l’Enfance.

  • DÉPLACEMENT DANS LA SARTHE

    Le 24 avril, dans le cadre de sa mission, la députée était en déplacement dans la Sarthe pour rencontrer des associations et des missions locales. Lors de son déplacement Brigitte Bourguignon a aussi échangé avec les services de l’Etat et rencontré les directeurs et responsables de la famille et de l’enfance ainsi que le Président du Département.

    Sa journée s’est terminée avec la visite de la structure d’aide par le logement « Nelson Mandela »où elle a pu s’entretenir avec les jeunes hébergés.

  • DÉPLACEMENT SUR PARIS

De retour du Mans Brigitte Bourguignon était invitée au siège de l’association REPAIRS75 par l’association « Les Pieds dans le Plat » qui aident les jeunes majeurs de l’Ase dans leurs difficultés au quotidien.
Rien de mieux que les Pairs pour comprendre les problèmes et chercher les remèdes aux crises.

 

  • DÉPLACEMENT A LYON

Poursuite de la mission le 25 avril à Lyon/

– avec un premier rendez- vous avec le Préfet et les services de l’Etat,
– Puis rencontre avec des élus de la Métropole et des directeurs de service.
La journée s’est poursuivie avec une table ronde avec les établissements d’accueil des jeunes majeurs et des acteurs de l’insertion.

Privilégiant le contact avec les principaux intéressés, la députée s’est rendue dans un établissement d’accueil et d’hébergement des jeunes majeurs pour pouvoir échanger avec eux sur leurs projets et difficultés de sortie malgré leurs parcours scolaires.

 

  • DÉPLACEMENT A MARSEILLE

Puis direction Marseille le 26 avril pour une visite et des échanges au sein de l’association « Mecs Les Saints Anges »où la députée a pu rencontrer l’équipe d’éducatrices et les jeunes majeurs.

Elle était ensuite attendue pour un déjeuner de travail avec les directeurs et directrices du département des services enfance famille.

La journée a été clôturée par une table ronde avec les acteurs de terrain qui ont exposé leurs nombreuses initiatives. Une journée enrichissante pour la députée.