FUTURE LOI MA SANTE 2022

L’objectif de cette loi est de permettre à chacun d’avoir accès aux soins et de favoriser une meilleure organisation des professionnels de santé.

 

Le 6 mars, la commission des affaires sociales présidée par Brigitte Bourguignon a auditionné Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, et Frédérique Vidal, Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Elle a ensuite procédé à une discussion générale sur le projet de loi.

Du mardi 12 mars au jeudi 14 mars, la commission a examiné et adopté les articles du projet de loi relatifs à l’organisation et à la transformation du système de santé. Près de 1600 amendements ont été déposés et examinés. Le 15 mars, la Commission des Affaires Sociales a adopté une première version du texte.

Brigitte Bourguignon était dans l’hémicycle pour débattre de cette loi, en séance publique.

Le vote en première lecture en hémicycle a eu lieu le 26 mars : 349 voix POUR et 172 CONTRE

Un texte ambitieux :

– suppression du numerus clausus : +20% de médecins supplémentaires avec des profils diversifiés
– des hôpitaux de proximité renforcés sur tout le territoire pour les soins du quotidien et les urgences
– la possibilité pour les pharmaciens de délivrer sous protocole certains médicaments pour des pathologies fréquentes (cystites, angines)

-possibilité pour les infirmiers d’adapter la posologie de certains traitements
– la fin de l’exercice isolé de la médecine
– le développement du numérique, de la télésanté … pour plus de sécurité et de mobilité